Les autorités françaises ont inculpé trois suspects impliqués dans l’attaque à main armée de Kim Kardashian West

Les autorités françaises ont inculpé trois suspects impliqués dans l’attaque à main armée de Kim Kardashian West dans le but de lui dérober ses bijoux, et d’autres chefs d’inculpations pourront se rajouter à cela, a déclaré le procureur de Paris ce jeudi.

Les voleurs sont suspectés d’avoir fait irruption dans l’appartement où Kardashian West séjournait durant la Paris Fashion Week en octobre, d’avoir attaché la célébrité et volé pour plus de 10 millions de dollars en joaillerie.

Les autorités se concentrent sur la possibilité que le vol ait été organisé de l’intérieur.

Un suspect de 63 ans, identifié par le procureur comme Yunice A., a été inculpé de vol à main armée en bande organisée, enlèvement et association de malfaiteurs.

Un autre suspect de 44 ans, Florus H., a été inculpé avec des charges de complicité de vol et d’enlèvement, ainsi que d’association de malfaiteurs, a ajouté le bureau du procureur.

Le troisième suspect, Marbeau B., 64 ans, fait face à une inculpation de recel d’objets volés et d’association de malfaiteurs.

Le procureur a également demandé que les suspects soient gardés en détention.

Un quatrième suspect, nommé Gary M., 27 ans, va aussi paraître devant un juge pour de potentielles inculpations.

Gary Madar, 27 ans, est le frère du chauffeur parisien de Kardashan West, Michael Madar. Tous les deux ont travaillé pour la même société de transport mais Michael Madar a été libéré plus tôt cette semaine.

Six autres personnes restent en détention et pourraient être inculpées vendredi.

Plus tôt, les autorités ont relâché trois hommes et une femme qui faisaient partie des 17 suspects qui étaient détenus lundi.